Mardi 13 mars 2 13 /03 /Mars 13:13

possessions.jpg (France, 2012)

Sortie le 7 mars 2012

star.gif

Inspiré d’un fait divers réel, cette histoire de crimes commis par excès de frustration est filmée comme un film d’horreur. Une perspective plutôt intéressante pour décrire un vrai problème de société : celui du surendettement dans un univers de tentations matérielles créé par une société de consommation prônant avec ostentation le bonheur dans la propriété et dans les seules « possessions »… Soit une famille issue d’un milieu populaire qui cherche à fuir son Nord sinistré en s’installant « chez les riches » à la montagne : tout commence pour le mieux avec leurs propriétaires riches à en crever (c’est le cas de le dire !), jusqu’à ce qu’ils croient que ceux-ci sont en train de les mener en bateau…

Le film propose une vraie réflexion sur les tensions, puis les excès meurtriers, que peuvent engendrer les sentiments comme l’envie, la convoitise et la frustration de ne pas avoir une aussi grosse maison ou une aussi grosse bagnole que son voisin toujours plus riche que nous : c’est le principe même d’une civilisation consumériste, où le désir de « possessions » génère une croissance de plus en plus monstrueuse… Mais c’est dans sa mise en scène que le film d’Eric Guirado trouve son intérêt le plus fort, avec ce climat à la fois inquiétant et anxiogène, qui nous laisse supposer très vite que quelque chose va mal tourner… Sa façon de multiplier les séquences naturalistes et les micro détails, qui permettent de caractériser efficacement les personnalités et les motivations de chacun, se révèle peu à peu assez fascinant…

Si le film se révèle parfois un peu long et d’autres fois légèrement maniéré, on adhère cependant parfaitement à sa démonstration sociale percutante et troublante, dans la mesure où il est parfois difficile de se mettre d’un côté ou de l’autre de la barrière : les responsables sont-ils finalement ceux qui accumulent honteusement les richesses au point de pousser les plus pauvres à les convoiter ou alors ces pauvres-là, justement, poussés à bout par la frustration de leur vie médiocre, au point de prendre parfois des chemins dangereux… Les notions de victimes et de bourreaux deviennent alors flottantes et ce flou génère insidieusement une incertitude profondément dérangeante.

Pour incarner à l’écran les couples rivaux, Lucien Jean-Baptiste et Alexandra Lamy s’en sortent plutôt bien côté bourgeois honteusement friqués, mais la surprise vient surtout de Jérémie Renier et Julie Depardieu, qui excellent à jouer les Ch’tis modestes et naïfs, bien beaufs et complètement soumis à un système vicieux qui les dépassent complètement et les poussent dans la spirale de l’Enfer…

Par Phil Siné - Publié dans : A l'affiche en 2012 - Communauté : Tel est le monde !
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Le blog de Phil Siné déménage !

Attention, message important : Devant l'agression publicitaire imposée par Overblog à ses utilisateurs, Phil Siné déménage...

Le blog de Phil Siné est désormais consultable à cette adresse : http://philsine.blogspot.fr/

Pensez à mettre vos signets à jour !

Le blog BD de Phil Siné

bande_de_sine-copie-1.jpg

Notation des films

à éviter
bof bof !
pas mal...
bien
très bien
brillant
chef d'oeuvre !

coeur coup de coeur !

Plus d'infos sur la notation

Au fil du mois...

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

La cinémathèque de Phil Siné

On line

Wikio - Top des blogs - Cinéma

twitter logo

cinetrafic

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés