Jeudi 8 mars 2012 4 08 /03 /Mars /2012 10:13

cloclo.jpg (France, 2012)

Sortie le 14 mars 2012

star.gif star.gif

En parfait petit biopic musical, « Cloclo » comprend bien sûr tous les points forts d’une vie marquante et suffisamment « mélo » pour cartonner sur grand écran : une enfance de déracinés en Egypte, la fuite électrochoc lors de la nationalisation du canal de Suez, un rapport difficile au père (Œdipe en veux-tu en voilà !), un début de carrière improbable (qui a donc dansé le « Nabout twist » ?) avant des succès fulgurants et bien sûr une mort tout aussi percutante… Mais entre tous ces passages obligés, diverses anecdotes ou traits de caractères moins connus du chanteur Claude François sont distillés avec habileté dans un long métrage plutôt bien construit et calibré, lancé sur des rails certes tout tracés mais solides, dont l’efficacité – compromise parfois par quelques longueurs ou répétitions (l’enchaînement de conquêtes féminines du personnage se révèle notamment vertigineux !) – devrait convaincre le grand public malgré une durée de deux heures et demi qui pourrait en faire réfléchir certains à deux fois avant de prendre leur ticket…

On découvre ainsi avec surprise certaines failles du célèbre chanteur, qui a révolutionné la variété française en lui injectant une vision très « américaine »… Claude François est présenté comme un personnage un brin névrosé et extrêmement maniaque, capable de colères régulières aux frontières du caprice enfantin. Cependant, tout semble toujours contrebalancé par une note positive – résultat de l’implication des enfants du chanteur dans la production du film ? –, comme lorsqu’un musicien rassure son collègue qui vient d’être viré sur un coup de tête par la star en lui disant qu’il a déjà été renvoyé quatre fois et que la dernière fois Cloclo lui avait offert une montre pour se faire pardonner…

Mais de tels comportements cachent fatalement une fragilité chez le chanteur, interprété de façon troublante et mimétique par un excellent Jérémie Renier, qui visiblement prend son pied à rentrer presque littéralement dans la peau de la star ! Son incarnation euphorique et borderline, pétrie de cabotinages délirants, fait d’ailleurs assez curieusement glisser le film dans une forme de parodie discrète, mais juste hilarante ! Entre ses excès (ses dépenses incommensurables) et son air d’abruti notoire, on est toujours surpris lorsqu’il fait preuve d’un sens de la formule mordant : pour convaincre Étienne Roda-Gil de lui écrire des chansons, il déclare lui avoir balancé qu’il le laissait, lui l’intello de gauche, écrire des chansons pour les filles en socquettes de Neuilly, quand il continuerait de chanter des chansons débiles et sirupeuses pour les millions de gens des classes populaires… C’est à travers certaines répliques ou certaines situations (France Gall venant pleurer comme une pauvre cruche devant sa porte), et avec ce je ne sais quoi de charme vintage et de caricature outrée, qu’un ton presque décalé (est-il volontaire ? au fond peu importe…) vient tout à coup nous décrocher un fou rire… Le sommet est atteint lors de la très attendue « scène de la douche », tellement étirée pour créer ce faux suspense et tellement appuyée quand l’ampoule de la lampe grésille, que l’on croirait presque voir une séquence de comédie burlesque… Plus proche alors de la comédie farcesque que du biopic dégoulinant d’émotions larmoyantes, « Cloclo » réussit à faire mouche là où on ne l’attendait carrément pas, et c’est certainement très bien comme ça !

Perspective :

- Gainsbourg (Vie héroïque), de Joann Sfar

Par Phil Siné - Publié dans : A l'affiche en 2012 - Communauté : Webzine cinéma
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

J'aime pas les biopics, je ne pense pas que j'irai le voir.
Mais ce commentaire est en fait là pour dire: elle fait peur, la vache au centre de ta bannière. On dirait qu'elle fait partie d'un gang (style "Le retour des vaches folles tueuses"). Avoue que c'est pour ça que tu as choisi cette photo...

Commentaire n°1 posté par Cachou le 08/03/2012 à 15h50

eh bien j'avoue que je n'y avais pas pensé... mais quand je revois la bannière, c'est vrai que son regard bovin est perturbant... on a bien fait un film avec des moutons tueurs, on pourrait tenter les vaches, ça pourrait bien casser la baraque ! :)

Réponse de Phil Siné le 16/03/2012 à 12h32

En tout cas la bande-annonce fout les frissons. Si j'ai bien compris il faut le voir au 2d degré...C'est qui le réalisateur ? Il a fait quoi ?

Commentaire n°2 posté par Brodeuse-bazar le 09/03/2012 à 17h16

moi je l'ai vu au second degré, ce qui m'a permi de le trouver très bien... mais je ne suis pas totalement sûr que ce soit volontaire... ;)

Réponse de Phil Siné le 16/03/2012 à 12h39

Bon ba je ne sais pas si j'irais le voir, mais je saurais comment le regarder au moins :)

Commentaire n°3 posté par 2flicsamiami le 10/03/2012 à 11h41

héhé, je ne voudrais pas imposer ma perspective... certains le trouvent plus émouvants que drôles d'ailleurs... ;)

Réponse de Phil Siné le 16/03/2012 à 12h45

J''avais pas du tout envie de le voir mais ton avis mattise ma curiosité ... J'irai pê faire un tour ds les salles pour me faire mon opinion.

J'ai tjs trouvvé ke Jérémie Regnir ressemblait à Claude François. Pas étonnant k'il ait été choisi !

Commentaire n°4 posté par AUrore le 18/03/2012 à 22h06

oui et d'ailleurs renier était pressenti pour une adaptation qui devait déjà se faire il y a 15 ans je crois !

Réponse de Phil Siné le 24/03/2012 à 18h25

J'ai passé un très bon moment devant ce film. Touchant mais sans entrer dans la mièvrerie. Un très bon film !

Commentaire n°5 posté par Nana le 19/03/2012 à 11h14

oui c'est chouette... et drole en plus !

Réponse de Phil Siné le 24/03/2012 à 18h36

Amours, gloire et beauté de "Cloclo" pendant deux heures et demi d'une extrême platitude hagiographique pour dix minutes d'idées de mise en scène vers la fin. A fuir.

Commentaire n°6 posté par princécranoir le 21/03/2012 à 07h49

Je n'ai jamais été fan de Claude François, ses chansons me rappelle les musiques de fête foraine aux manèges,aux auto tamponneuses et aux chenilles quand j'étais gosse. Et pourtant cloclo m'a beaucoup séduit, j'ai bien aimé les répliques. Ce qui m'a bien plu aussi c'est que les personnages et les décors était très soignés, presque trop, ça faisait parfois bizarre, presque moderne. En tout cas, depuis, j'ai "les magnolias" dans la tête, et aussi "reste". Moi qui n'avait aucun album, j'en ai déjà plusieurs depuis quelques heures ^^ 

Commentaire n°7 posté par papa tango charlie le 25/03/2012 à 20h28

ah oui voilà le genre de variétoche qui reste en tête... moi j'aimais bien avant le film... et du coup après l'avoir vu, je me suis en effet repasser mon best of à la maison ! :)

Réponse de Phil Siné le 05/04/2012 à 19h16

Recommandé par Phil Siné

tom a la fermeeastern boysaimer boire chanter
gerontophilia biscleo de 5 a 7free fall

Le blog BD de Phil Siné

bande_de_sine-copie-1.jpg

Notation des films

à éviter
bof bof !
pas mal...
bien
très bien
brillant
chef d'oeuvre !

coeur coup de coeur !

Plus d'infos sur la notation

Au fil du mois...

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

La cinémathèque de Phil Siné

On line

Wikio - Top des blogs - Cinéma

twitter logo

cinetrafic

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés