Dimanche 26 février 2012 7 26 /02 /Fév /2012 19:13

chronicle Chronicle, de Josh Trank

(Etats-Unis, Grande-Bretagne, 2012)

Sortie le 22 février 2012

Note : star.gif

Au milieu de la jungle étouffante et désespérante du « found footage » dans le cinéma de genre (ces « pellicules trouvées » remontées avec habileté pour un faire un film miraculeusement cohérent), on peut parfois trouver quelques merveilles au sein du médiocre et du n’importe quoi… Ainsi, pour une centaine de « Paranormal Activity » et autre « Dernier exorcisme », on peut être confronté à un « Projet Blair Witch » (véritable instigateur du genre), un « Cloverfield » ou plus récemment à un « Troll Hunter ». « Chronicle » appartient justement aux réussites du genre, même s’il est loin de bouleverser complètement la donne !

Notons d’abord sa vraie capacité à renouveler le film de super héros, en le métissant joliment au genre du « teen-movie »… Josh Trank, dont c’est le jour du saigneurpremier long métrage, s’inspire à vrai dire ici d’une série comme « Misfits », dans laquelle des adolescents étaient déjà confrontés à ses super pouvoirs mystérieusement contractés et dont ils avaient bien du mal à tirer un bon parti... Sur le ton rigolard du film d’ado un peu décérébré, « Chronicle » commence par montrer ses personnages à la découverte de leurs capacités, les utilisant comme les jeunes crétins qu’ils sont, à savoir pour assembler leurs legos en les faisant léviter ou pour faire une partie de base-ball dans les nuages… Mais lorsque des personnes sont blessées, les trois apprentis super héros s’interrogent sur la conduite à tenir et l’éthique que doit exiger la responsabilité de tels pouvoirs : certes, la question ne dure par trop longtemps et finira bien sûr par les opposer les uns aux autres dans leurs conceptions de leur puissance, l’un choisissant la modération quand l’autre préfère user de sa force pour dominer le monde…

Du coup, le film se termine de façon surprenante en pur blockbuster hollywoodien où des héros s’affrontent à grands coups de fulguropoings et de destructions de gratte-ciel, alors même qu’il avait commencé en chronique lycéenne un peu fantastique… Et c’est là que Josh Trank semble carrément prendre son pied – tout comme nous d’ailleurs ! –, avec une mise en scène habile et roublarde ! Car si la cohérence du « found footage » ne pose pas de problème au début du film, dans la mesure où l’un des personnages s’est acheté une caméra vidéo (notamment pour prouver que son père le bat, pauvre ch’tite n’enfant !), celle-ci représente un véritable défit pour le réalisateur lorsqu’il s’agit de montrer des scènes de bastons monumentales avec déploiement policier, projection de bus dans les airs et tout le tintouin ! La gageure est remportée haut la main grâce à la mégalomanie galopante d’un des héros, avide de gloire comme tous les jeunes d’aujourd’hui (quoi ?! une critique d’une jeunesse déviante dans un film pour des jeunes : dingue, non ?!), qui s’entoure du coup d’une flopée de caméras et autres téléphones portables chourrés ici et là et qu’il fait léviter et tournoyer tout autour de la scène… La lévitation comme possibilité de mise en scène dans un faux documentaire, fallait y penser !

Tous les Jours du Saigneur en un coup d'oeil !

Par Phil Siné - Publié dans : A l'affiche en 2012 - Communauté : Cinéculte
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Marrant, la fin m'a moins fait penser à du blockbuster hollywoodien qu'à du bon vieux manga type dbz, et évidemment à Akira (en revanche, les débuts du films, notamment avec expérimentation des pouvoirs m'ont bien plus rappelé les films de super-héros typiques).

 

Commentaire n°1 posté par Watcher le 26/02/2012 à 19h12

j'ai des lacunes en manga, du coup ça m'aura moins sauté aux yeux... ;)

Réponse de Phil Siné le 05/03/2012 à 15h41

J'ai bien aimé, et les acteurs pas connus du tout il me semble sont plutôt bons, ce qui est rarement le cas dans ce genre de film.

Commentaire n°2 posté par papa tango charlie le 26/02/2012 à 19h51

bons dans quel sens ? ;)

Réponse de Phil Siné le 05/03/2012 à 15h42

Chronicle reste un film pour ados mais franchement je lui trouve de l'intérêt, notamment dans l'utilisation de cette caméra obcessionnelle qui fait, pour une fois, véritablement office de témoignage (celui de la déchéance d'Andrew).

Sans jeu de mot ca vole parfois pas très haut, mais je trouve que le film se distingue assez sur plusieurs points pour qu'il mérite le coup d'oeil.

Commentaire n°3 posté par Jérémy le 02/03/2012 à 22h44

tout à fait ! :)

Réponse de Phil Siné le 08/03/2012 à 22h21

Plutôt en accord avec vous, le teen-movie n'est pas inintéressant. Cela dit, formellement le found footage commence sérieusement à lasser, non ?

Commentaire n°4 posté par Benjamin le 28/05/2012 à 15h42

bah sans doute, on en a trop fait !

Réponse de Phil Siné le 03/06/2012 à 21h45

Chronicle est un film surprenant, car Josh Trank a eu l’ingéniosité d’adopter la technique de la caméra à l’épaule pour ce genre de long-métrage. De plus, on a droit à un casting cinq étoiles.

Commentaire n°5 posté par Thomas Noval le 08/07/2014 à 19h58

Recommandé par Phil Siné

coldwaterblack coalxenia
ritournellebird peoplemaps to the stars

Le blog BD de Phil Siné

bande_de_sine-copie-1.jpg

Notation des films

à éviter
bof bof !
pas mal...
bien
très bien
brillant
chef d'oeuvre !

coeur coup de coeur !

Plus d'infos sur la notation

Au fil du mois...

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

La cinémathèque de Phil Siné

On line

Wikio - Top des blogs - Cinéma

twitter logo

cinetrafic

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés